AÏSSATA TALLA SALL: « LA RÉUSSITE DU FORUM CINO-AFRICAIN VA APPORTER DE LA PROSPÉRITÉ AUX AFRICAINS ET AUX CHINOIS’’

La ’’réussite’’ du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) va apporter de la ’’prospérité’’ aux peuples africains et chinois, a assuré, jeudi, la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aissata Tall Sall.
’’Le FOCAC est notre bien commun. Sa réussite apportera de la prospérité aux générations actuelles et futures d’Africains et de Chinois’’, a-t-elle dit, lors d’une réunion d’information avec les ambassadeurs africains sur la préparation de la huitième conférence ministérielle du FOCAC.
Le FOCAC va se tenir du 28 au 30 novembre à Dakar sur le thème ’’Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour bâtir une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique dans la nouvelle ère ».
Dans des propos rapportés par l’Aps, la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, les pays africains et la Chine doivent être ’’fiers’’ de ’’défendre’’ et de ’’consolider’’ le FOCAC, en assumant le choix ’’d’oeuvrer’’ à la construction d’une communauté de destin.
Elle précise que la huitième conférence ministérielle du FOCAC aura pour ’’mission principale d’évaluer la mise en œuvre du Sommet de Beijing de 2018’’.
’’Ce sera également l’occasion de faire le bilan de la coopération sino-africaine dans la lutte contre la COVID-19 et de définir les orientations de coopération sino-africaine pour les trois années à venir et au-delà’’, a expliqué Aissata Tall Sall.
Face aux impacts et menaces de la COVID-19 dans le monde, elle a souhaité que les Africains renforcent leur cohésion.
’’Nous devons également oeuvrer pour une gouvernance mondiale plus juste et plus inclusive, raffermir notre coopération et rester concentrés sur l’objectif d’un partenariat stratégique fort, offrant de nouvelles opportunités à nos populations et à nos entreprises’’, a ajouté Aissata Tall Sall.
Le Forum sur la coopération sino-africaine a été créé officiellement suite à la Conférence ministérielle organisée du 10 au 12 octobre 2000 à Beijing.
 
Son but est de « renforcer davantage dans un nouveau contexte la coopération amicale entre la Chine et les pays africains, relever ensemble les défis de la mondialisation économique et œuvrer au développement commun, sur l’initiative commune de la Chine et de l’Afrique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.