APRÈS ALGER, LAGOS DIT NON AUX CHAMPIONNATS D’AFRIQUE D’ATHLÉTISME

Les 22èmes Championnats d’Afrique d’athlétisme se cherchent une terre d’accueil après le refus des autorités sanitaires algériennes et de leurs homologues nigérianes de les accueillir à cause de la pandémie de coronavirus.
Prévus initialement en 2020 et reportés en 2021 à cause de la pandémie, ils devaient se tenir vers la fin de juin, à Alger, pas à Oran, une autre ville algérienne qui avait été désignée dans un premier temps.
Mais les autorités sanitaires algériennes ont opposé une fin de non-recevoir à l’organisation de ces championnats dans leur pays.
Le président de la CAA, la Confédération africaine d’athlétisme, le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, croyait avoir trouvé une solution avec les autorités de Lagos. Mais les autorités sanitaires de la capitale économique nigériane viennent de faire part de leur refus d’accueillir les championnats.
Les Championnats d’Afrique d’athlétisme devaient permettre à plusieurs athlètes du continent de valider leur qualification pour les Jeux olympiques (JO) prévus du 23 juillet au 8 août à Tokyo, au Japon.
Le comité d’organisation des JO et le Comité international olympique affichent leur optimisme, concernant les compétitions prévues en terre japonaise. Même si des médias font état d’une grogne des citoyens japonais en raison de la pandémie de Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.