DÉMARRAGE DE LA SESSION PLÉNIÈRE SUR LE PROJET DE LOI RELATIF AU CODE ÉLECTORAL

La séance plénière consacrée à l’examen du projet de loi n°18/2021 portant code électoral, a démarré en milieu de journée à l’Assemblée nationale, a constaté l’APS.
Les discussions générales se déroulent sous la conduite du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Le gouvernement est représenté par le ministre de l’intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome, dont le département est en charge de l’organisation des élections au Sénégal.
Selon ce dernier, ’’la tenue des élections territoriales en janvier 2022 rend nécessaire le réaménagement du calendrier pour l’élection des hauts conseillers dont le mandat en cours prend fin le 30 novembre 2021’’.
Il a à cet effet précisé que ’’l’impact de ces modifications sur l’architecture générale du code justifie l’abrogation de la loi numéro 2017-12 du 18 janvier 2107 portant code électoral (..) et son remplacement par une nouvelle loi’’.
Selon son exposé des motifs, ce nouveau code électoral intègre différentes préoccupations des formations politiques et renforce la confiance entre les acteurs, tout en permettant d’élargir et d’approfondir la participation des citoyens à la vie politique.
Citant le ministre de l’intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome, le rapport souligne les innovations majeures, relatives notamment aux élections des députés, aux élections des conseillers départementaux, communaux et de ville, au vote des personnes handicapées, au nombre d’électeurs par bureau de vote (arrêté à 600), entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.