Le Sénégal célèbre la Journée du fonio

Les acteurs de la filière fonio ont célébré, jeudi à Dakar, la 9ème Journée dédiée à cette céréale, sous le thème : « Le fonio, à la conquête du monde ».

 

Ce thème, selon Sanoussi Diakité membre du comité national de la Journée fonio,  invite à réfléchir sur les enjeux à l’international qui se dessine pour le fonio.

 

Selon lui, depuis quelques années, les conditions de développement et de mise à l’échelle de la production se mettent en place dans les différents pays producteurs de fonio. Les programmes développés par le WAAPP et le PADAER au Sénégal avec notamment la diffusion de la machine à décortiquer le fonio auprès des paysans dans les zones traditionnelles de production de fonio et la mise à disposition de semences ont fini d’impulser l’augmentation des surfaces emblavées.

 

Dans certaines zones la culture du fonio a repris alors qu’elle avait été abandonnée depuis plusieurs décennies. La même tendance est notée dans les pays comme le Benin où l’ONG ADG met en œuvre un important programme de développement du fonio, le Mali, le Burkina Faso, la Guinée à travers des programmes divers.

 

Il s’y ajoute que les autorités de ces pays accordent une plus grande attention au fonio par rapport aux politiques publiques dans les secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Ceci est illustré par les propos de Son Excellence, le Professeur Alpha Condé Président de la République de Guinée en faveur d’une plus grande consommation de fonio. De même, la première Dame du Sénégal, Mme Marième Faye Sall a montré tout l’intérêt qu’elle porte au fonio en offrant des machines à des femmes pour les appuyer dans la transformation

 

Hors du continent, l’intérêt pour le fonio est croissant. Le Docteur Michel Cymes, célèbre médecin français, parle du fonio dans son ouvrage « Vivez mieux et plus longtemps ». Il renseigne que cette céréale «…est exportée depuis qu’on a découvert qu’elle est sans gluten (presque) et bien digérée par les personnes intolérantes ou sensibles au gluten ; en effet, cette qualité nutritionnelle est remarquable au regard du fait que le taux de prolamine du blé est de 69% alors que pour le Fonio ce taux est inférieur à 10%).

Cette céréale permet ainsi de varier l’alimentation (pour changer du riz et du quinoa !), d’autant plus qu’elle apporte des nutriments bénéfiques tels que zinc, magnésium, manganèse, calcium, ainsi que des acides aminés comme la cystine et la méthionine…».

 

On note aussi les initiatives du chef Pierre Thiam célèbre cuisinier aux USA dans la distribution du fonio en Amérique et en Europe

 

Tout ceci indique que les conditions se réunissent aujourd’hui pour un positionnement à l’international du fonio.

 

Toutefois cette perspective interpelle tous les acteurs du fonio à appréhender les enjeux et à en développer les capacités de portage

 

Cette année donc, la journée du 15 novembre sera l’occasion d’échanger sur les acquis, les atouts et les défis à relever pour porter durablement cette montée en puissance du fonio.

 

Il s’agira de réunir les acteurs au niveau de chaque pays et au plan international dans un exercice de capitalisation des initiatives, des expériences et des résultats afin de mettre en place les bases structurelles de cet envol de la filière fonio, à la conquête du monde.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.