MACKY SALL APPELLE À OCTROYER UN « MANDAT ROBUSTE » À LA MINUSMA

Macky Sall a réaffirmé son plaidoyer en faveur d’un « mandat robuste » pour les troupes de la MINUSMA, la mission des Nations unies chargée de la stabilisation du Mali, une nécessité, à son avis, pour éradiquer le terrorisme dans le Sahel.
 
« Pour que la lutte soit efficace, il faut que le dispositif de lutte contre le terrorisme, au-delà de l’appui de la France qu’il faut saluer, ait un mandat robuste », a-t-il dit dans une interview avec RFI.
Cette mesure est nécessaire « pour permettre aux troupes [présentes] sur le [territoire] malien (…) de participer véritablement » à la lutte contre le terrorisme dans les pays sahéliens, a argué le chef de l’Etat sénégalais.
La force conjointe des pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) doit être soutenue, a-t-il dit, rappelant que celle-ci dispose de 14.000 soldats.
Face aux groupes djihadistes, « il n’y a pas une paix à maintenir », ni une « discussion » à avoir, a soutenu Macky Sall, laissant entendre que le terrorisme doit être farouchement combattu.
Il estime que les pays africains doivent aussi renforcer les capacités de leurs armées et faire preuve de solidarité les uns envers les autres.
La sécurité de l’Europe et des autres régions du monde dépend de celle de l’Afrique, a ajouté Macky Sall, préconisant la coopération entre Etats.
« Nous ne sommes pas épargnés (…) Leur objectif (celui des groupes terroristes), c’est d’atteindre l’océan Atlantique, le Sénégal et les autres pays côtiers, qui sont le dernier rempart. Il faut qu’on se prépare à rentrer dans la bataille », a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.