Résolution politique de la crise libyenne : Dakar et Ankara accordent leurs violons…

En visite à Dakar ce mardi 28 janvier, le président turc s’est encore dit favorable à une résolution du conflit libyen.
Il animait un point de presse avec son homologue sénégalais, au cours de sa troisième visite officielle au Sénégal, en tant que chef d’Etat.
« Si nous disons que nous pouvons résoudre le conflit libyen du jour au lendemain, ce serait pas réaliste », a laissé entendre Recep Tayyip Erdogan, selon qui, des efforts devraient être faits dans le sens d’une résolution politique.
Cependant, dans cette recherche de la paix en Libye, le président turc a écarté le Maréchal Khalifa Haftar.
Selon Erdogan, l’homme fort de l’est libyen n’oeuvre pas pour le retour de la paix dans ce pays. « Il ne se soucie pas de résoudre la crise lbyenne. C’est un légionnaire financé par Abu Dhabi et l’Egypte alors que monsieur Saraj (Faez al Saraj) est un homme politique reconnu par l’ONU. Est ce qu’on peut les comparer ? Il faut apprécier la situation. Haftar n’a aucune reconnaissance politique officielle », tranche Erdogan.
Qui peut compter sur le soutien du président sénégalais pour la stabilisation de la Libye. Macky Sall a fait entendre les inquiétudes du continent africain quant à une éventuelle destabilisation de ce pays en proie à une instabilité politique depuis la mort du guide de la révolution, Muammar Kadhafi.
« Je l’ai encouragé à poursuivre les démarches dans le cadre de la recherche d’une solution politique en Libye », a déclaré Macky Sall qui rappelle que l’Afrique subsaharienne a des « préoccupations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.