Safwat Ibraghith, ambassadeur de Palestine au Sénégal : « Le plan Trump pour le Proche Orient confirme que les USA le sont plus une partie neutre»

Mardi dernier, le président américain a présenté un plan de paix visant à enterrer des décennies de conflit entre Palestiniens et Israéliens. Un objectif qu’il ne risque pas d’atteindre puisque l’une des parties n’a pas attendu longtemps pour rejeter son « deal du siècle ». Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a rejeté le plan du président américain et a fait savoir que les droits du peuple palestinien ne sont pas à vendre.
 
Au Sénégal, c’est l’ambassadeur de la Palestine qui est monté au créneau pour mettre les pieds dans le plat. Devant la presse sénégalaise qu’il a conviée à sa résidence sise à Mermoz, Safwat Ibraghith a fait savoir que le plan de Donald Trump est entièrement favorable à Israël.  » Le Plan Trump donne les choses suivantes : souveraineté israélienne entière sur les frontières palestiniennes. C’est un État palestinien qu’ils veulent sans aucune souveraineté, sans aucune frontière. Ils vont annexer la Vallée du Jourdain qui représente à peu près 40% de la Cisjordanie et qui représente le poumon de notre économie, de notre domaine agricole, de l’eau. Il va également supprimer le droit au retour des réfugiés palestiniens. Trump et son deal ne font mention à aucune indignation du maintien des colonies, il intègre 97% des colons israéliens, établis de manière illégale et illégitime sur la terre palestinienne de Cisjordanie. Ils seront maintenant reconnus et soumis à la loi israélienne comme faisant partie de n’importe quelle ville israélienne. Mr Trump considère Jérusalem comme capitale indivisible de l’État d’Israël. Par contre, on peut envisager de trouver une petite banlieue limitrophe de Jérusalem, mais on ne parle pas des lieux saints musulmans comme chrétiens qui seront écartés de toute souveraineté palestinienne », fait constater amèrement le diplomate palestinien.
 
Selon lui, « ce plan confirme une fois de plus que les américains ne sont plus une partie neutre ». « Nous ne voulons pas que les américains fassent partie seuls, de parrainage d’un processus politique », martèle Safwat Ibraghith qui, de concert avec le peuple palestinien, fait savoir qu’il n’y a plus de concession à faire, tout en insistant sur le temps perdu à s’accrocher sur le processus politique, avec tous les sacrifices consentis. À croire le diplomate palestinien, le plan proposé par Trump a mis fin à tout espoir d’aller vers une paix définitive telle que voulue par les accords d’Oslo.
Et l’ambassadeur de Palestine au Sénégal de demander aux pays qui n’ont pas encore reconnu l’État palestinien de le faire sous peine d’être d’être complices de non assistance à un État qui aspire à une souveraineté internationale.
 
Interpellé sur les attentes placées sur le Sénégal qui dirige le comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, Safwat Ibraghith a rappelé que notre pays a pris le parti du droit international depuis le début. « Le Sénégal a toujours soutenu d’une façon constante les causes justes », a-t-il renchéri. « Nous avons besoin du Sénégal pour s’imposer avec tous les pays africains en faveur du droit, d’une solution pacifique et durable », a-t-il souhaité tout en annonçant une rencontre prochaine avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères pour lui exposer la position de son pays sur le plan de Donald Trump.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.